Vous avez des questions ?

Foire aux questions

Je suis partiellement concerné. Qu’est-ce que ça veut dire ?

Le réseau qui distribue le valenciennois est entièrement connecté. Si vous êtes partiellement concerné, c’est que votre commune est alimentée par deux ou trois unités de production différentes, qui sont sollicitées en fonction des besoins en eau. Comme les installations de traitement du calcaire sont déployées sur 3 ans, vous pouvez avoir de l’eau adoucie à certains moments et l’eau non encore adoucie à d’autres, voire un mélange de ces 2 eaux tant que toutes les installations de traitement du calcaire des zones qui desservent votre commune ne sont pas encore en service. La dernière unité est mise en service en mars 2021 : à cette date, 100% de l’eau sera adoucie. Dés 2022, l’ensemble du territoire valenciennois sera distribué en eau douce.
Pour 20 des 25 communes, l’échéance maximum est donc 2021. Pour Condé, Vieux Condé, Fresnes sur Escaut, Hergnies et Escautpont, elles ne seront alimentées à 100% qu’en 2022. La dernière unité de Vicq ne les alimente en eau que partiellement, il sera donc nécessaire de les relier à celle-ci dans leur ensemble pour être à 100% de couverture en 2022.

VALENCIENNES et MARLY, les deux communes distribuées de façon partielle dès septembre 2019 !

Si vous résidez sur l’une de ces deux communes, le calcaire n’est, pour le moment, que partiellement traité et le taux de dureté de votre eau est amené à varier.  Pour connaître le taux de dureté de votre eau, cliquez sur l’item de la page d’accueil, renseignez votre code postal et vous obtiendrez le renseignement demandé !

 

 

Pourquoi ne pas avoir mis en oeuvre le traitement sur les 3 sites en même temps ?

L’alimentation en eau du Valenciennois est complexe : il y a 3 secteurs, alimentés par 3 unités de production. La qualité de l’eau est différente pour ces 3 sites, il a donc fallu adapter la solution technique pour diminuer la dureté de chacune de ces eaux. C’est la première fois en France qu’un territoire choisit de traiter le calcaire pour l’ensemble de ces usagers, en intégrant une telle contrainte de pluralité des sites à équiper. Car en effet, chacune des solutions techniques que nous avons déployées nécessite plus de 18 mois de travail préparatoire, dont une majeure partie consiste à obtenir les autorisations administratives. Nous avons réduit le délai à son maximum, en intégrant toutes ces difficultés.

La facture d’eau va-t-elle augmenter ?

L’impact sur le prix de l’eau de ces nouveaux traitements n’est que de 0,18€/m3. 
A côté de cela, vous allez réaliser des économies importantes :
• les achats de produits anticalcaire et les détergents représentent une dépense moyenne de 78 €/an,
• le calcaire abîme l’électroménager, vous allez pouvoir conserver vos équipements 5 ans de plus,
• vous réaliserez encore plus d’économies si vous êtes équipé d’un adoucisseur et que vous le débranchez ou, même si vous le conservez, en diminuant vos dépenses en sel,
• et peut être que ce calcaire en moins vous convaincra de boire l’eau du robinet, ce qui représente environ 200€ d’économies/an si vous achetez de l’eau en bouteille !

Vais-je payer plus dès maintenant si je ne suis concerné qu’en 2021 ?

La hausse du prix de l’eau sera effective à compter de septembre 2019 pour tous, dès la mise en service de la première unité de Thiant. 

J’ai vu que vous alliez aussi diminuer le goût de chlore. C’est lié à l’eau plus douce ?

Non. Nous avons décidé de répondre aux attentes des habitants sur la qualité de l’eau dans leur ensemble. Le calcaire était le sujet n°1, le chlore était le 2e motif d’insatisfaction. Nous avons donc décidé de mettre en oeuvre, sur le Valenciennois, un procédé innovant pour réduire la chloration en dessous du seuil de détection olfactive. Le chlore sera remplacé par des analyseurs sur le réseau qui permettront de suivre la qualité de l’eau en continu en tout point du réseau. Cette nouveauté est une action supplémentaire, qui n’est pas liée au traitement du calcaire : elle se déploiera dès septembre pour les communes desservies à 100% par l’unité de Thiant et d’ici la fin de l’année, pour le reste des communes. Vous n’aurez plus de raison de ne plus adorer l’eau du valenciennois !

Vous allez réduire le chlore dans l’eau : il n’y a pas de danger pour la santé ?

Non, aucun danger ! La qualité de l’eau est déjà très surveillée puisque plus de 20 000 analyses par an sont faites, soit plus de 60 fois/jour. L’Agence Régionale de Santé nous contrôle très régulièrement et nous sommes dans l’obligation de vous délivrer, 24h/24, une eau qui répond à 54 critères réglementaires. Avec la diminution du chlore, nous allons en plus, renforcer cette surveillance avec des capteurs en continu sur l’ensemble du réseau de distribution. Vous pouvez la boire les yeux fermés, votre santé est notre priorité.

Pourquoi ne pas avoir mis ces dispositifs en place avant ? (Chlore et eau + douce) ?

Dans les années précédentes, nos efforts ont consisté à sécuriser l’alimentation en eau du valenciennois et les ressources. Nous avons construit une nouvelle unité de production à Vicq, c’est aujourd’hui une de nos principales ressources. Nous avons également éradiqué tous les branchements en plomb du territoire. Ces investissements étaient indispensables mais ils sont derrière nous et nous ont permis d’investir dans de nouveaux projets. Nos priorités sont désormais de répondre aux attentes des habitants : le calcaire et le chlore étaient les 2 principales.

Pourquoi un traitement collectif ? Pourquoi ne pas avoir laissé le choix à chacun de s’équiper d’un adoucisseur individuel ?

Le coût de ce traitement collectif est très faible au regard du traitement individuel. En moyenne, l’acquisition d’un adoucisseur coûte environ 1500 €. Il faut ajouter à cela une centaine d’euros par an pour la consommation de sel et l’entretien.
Tous les ménages ne peuvent pas s’offrir cet équipement. Le coût faible du traitement collectif rend ce confort accessible pour tout le monde.

Quel est le nouveau degré de dureté de mon eau ?

L’eau qui arrive à votre foyer est à 17°F. Ce taux n’est pas la mesure classique du TH, telle qu’elle est souvent utilisée, notamment avec les bandelettes vendues dans le commerce,  mais la mesure réelle de son pouvoir entartrant (le THCa : Titre Hydrotimétrique calcique). Le calcaire présent dans l’eau a été diminué de plus de moitié car le degré de dureté de l’eau d’avant était de 40°F.

Pourquoi ne pas avoir adouci davantage ?

L’objectif de dureté a été soigneusement choisi pour vous garantir l’absence de tout risque pour votre santé que peut représenter un adoucissement trop important. Le seuil de 17° de dureté répond simultanément à trois exigences :
• pour les canalisations, il fallait maintenir une dureté minimale afin d’éviter le risque de corrosion d’une eau trop douce (> 8°F). Ce risque est particulièrement important si les installations privées sont en plomb
• pour la santé, il fallait maintenir à l’eau ses qualités minérales et ne pas diminuer en deça de 15°F, conformément aux recommandations de la réglementation,
• pour les équipements et votre confort, il fallait réduire suffisamment la dureté, en dessous de 20°F, pour les bénéfices soient réels et que vous puissiez percevoir une véritable amélioration.

Vais-je vraiment voir la différence ?

Tout à fait !

Fini les traces blanches sur la robinetterie, les verres, les parois de douche ! Votre linge sera + doux, votre peau moins irritée ou moins sèche. Et le goût de votre eau sera encore meilleure !
• Amélioration de confort : plus de traces blanches de calcaire sur les verres, les robinets, les parois de douche etc…
• Douceur du linge
• Moins de problème de peau sèche pour les personnes sensibles
• Allongement de la durée de vie de l’électroménager (+ 25 à 30%)
• Diminution de la consommation de produits et détergents (-30%)
• Diminution de la facture liée à l’énergie (40% de l’eau que nous utilisons doit être chauffée)
• Arrêt de l’achat des produits anticalcaire
• Arrêt des adoucisseurs individuels ou limitation des achats de sel si l’appareil est maintenu.

Puis-je continuer à boire l’eau du robinet même si elle est adoucie ?

Bien sûr ! Tout d’abord, l’adoucisseur individuel n’est pas comparable avec le traitement collectif du calcaire que nous mettons en place. Un adoucisseur individuel remplace le calcaire par du sel, ce qui donne ce goût à l’eau traitée. Dans notre cas, nous ne faisons qu’enlever le calcaire sans rien ajouter. Ensuite, nous avons fait le choix de maintenir un degré de minéralité idéale à l’eau qui vous est distribuée afin que l’eau du valenciennois demeure la meilleure eau de boisson ! L’eau d’aujourd’hui contient toujours du calcium et du magnésium, en quantité suffisante pour vos besoins journaliers. En plus, l’Eau du valenciennois est le produit alimentaire le plus contrôlé. Plus de 24000 analyses sont faites par an. N’hésitez pas à télécharger notre application, le coach cons’eau, qui dispose de tout un volet contenant des informations sur la qualité de votre eau, son origine, les contrôles, sa minéralité.

J’ai un adoucisseur, dois-je le débrancher ?

Le degré de dureté de l’eau qui vous sera distribuée demain est idéal pour TOUT et pour TOUS. Il vous offre le confort de l’eau douce, évite tout risque de corrosion pour vos canalisations, et maintient la minéralité idéale pour l’eau de boisson. Si vous désirez ou avez besoin néanmoins d’une eau plus adoucie, il est indispensable de contacter votre installateur afin qu’il procède au nouveau réglage de votre installation pour tenir compte de la baisse de la dureté de l’eau qui vous est désormais distribuée. Nous vous recommandons de ne pas adoucir en de ça de 10° pour le bon état de vos canalisations intérieures et de vos équipements car en dessous de ce seuil, l’eau devient corrosive et pourrait les endommager.

Y a-t-il des ajouts de produits chimiques pour rendre l’eau plus douce ?

Non aucun. Le traitement mis en place consiste à faire passer l’eau au travers de membranes. Celles-ci sont perforées de façon extrêmement fine, comme les pores de la peau. Le calcaire, présent dans l’eau, est retenu par cette filtration. Ce traitement permet également d’améliorer considérablement la qualité de l’eau car il élimine aussi les particules indésirables qui peuvent être responsables de mauvais goûts.

Dois-je modifier les réglages de mon lave-linge, lave-vaisselle etc… ?

Oui. Si votre électroménager est réglé sur le taux de dureté actuel, il ne sera plus valable demain lorsque l’eau sera plus douce. Il faudra donc le régler sur un taux de dureté de 17°F.

A partir de quand dois-je débrancher mon adoucisseur ?

Dès que l’eau douce arrivera chez vous ! Les unités de traitement du calcaire prendront le relais de votre adoucisseur individuel.

Quand dois-je demander à mon installateur de faire des réglages ?

Dès que l’eau douce arrivera chez vous ! Ne vous inquiétez pas, vous serez averti individuellement par mail, sms et documents via la boite aux lettres, en amont, et vous aurez le temps de prévenir votre installateur.

Allez-vous prendre en charge l’intervention du technicien pour le réglage de mon adoucisseur ?

Non. L’eau que nous vous délivrons sera d’un degré de dureté idéale pour la santé, pour vos installations et pour vos canalisations. Si vous souhaitez le maintenir pour des raisons personnelles, les frais pour procéder au réglage seront à votre charge. Néanmoins, nous vous rappelons que l’entretien de votre adoucisseur doit être fait chaque année afin de prévenir tout risque pour votre santé. Vous n’aurez pas de frais supplémentaires, votre installateur doit procéder au nouveau réglage dans le cadre de son contrat d’entretien.

Quel sera l'impact sur ma facture ?

L’investissement relatif à la mise en place du traitement de la dureté représente un montant total de 28 millions d’euros.
En termes d’impact sur le prix de l’eau, cela représente 18 centimes par m3. 

Vous n’avez pas trouvé la réponse à votre question ? Notre ligne dédiée à l’eau plus douce est à votre disposition !

L’eau du Valenciennois
N° spécial Eau+Douce

03 59 47 00 01

Du lundi au vendredi, de 08h00 à 19h00